Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LIBRAIRIE MOTS ET CIE

LES MOTS DU LIBRAIRE - mois de juin

23 Mai 2014 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #ANIMATIONS

ANIMATIONS

Vendredi 13 juin à 20h30 à la bibliothèque de Trausse-Minervois

Rencontre avec Noelle Guidon Mollex pour la présentation de son livre

"Montaigne antistress " (éd. de l'Opportun)

La librairie sera présente et proposera la vente des livres de l'auteur.

____________________________________________________________________

Mardi 17 juin à 20h30 à la librairie

Dans le cadre des lectures nocturnes

Jean Pascal Dobremez lit :

"Ecrire" de Marguerite Duras.

Entrée : 6 euros

____________________________________________________________________________

MARATHON DES MOTS

Samedi 28 juin à 10h30 à la librairie

Dans le cadre du Marathon des Mots de Toulouse (26 au 29 juin 2014) la librairie reçoit l'écrivaine Turque Pinar Selek

"La maison du Bosphore" (éd. Liana Levi)

Lecture par le théâtre Zé Regalia

LES MOTS DU LIBRAIRE - mois de juin

Une sociologue turque en exil : Pinar Selek, féministe, antimilitariste, sociologue, écrivaine et militante.

Les autorités turques réclament à la France l'extradition de cette intellectuelle contestataire, réfugiée politique à Strasbourg. Elle est, à son corps défendant, le symbole des errements de la justice turque.

Arrêtée en 1998 après qu’elle ait enquêté sur la diaspora politique kurde au Kurdistan, en Allemagne et en France à travers une soixantaine d’entretiens, elle est sommée de donner le nom des enquêtés mais refuse malgré la torture.

A la suite d’une explosion (due au gaz d’après les experts) au bazar d’ Istanbul (7 morts, une centaine de blessés) et alors qu’elle est enfermée, les autorités policières produisent des preuves falsifiées prouvant que cette explosion était due à une bombe et accusent Pinar Selek d’avoir collaboré à ce supposé attentat.

Acquittée trois fois, trois fois la cour de cassation fait appel. Cet acharnement politico-judiciaire dure depuis maintenant quatorze ans.

Pinar Selek s'inscrit dans les luttes locales et internationales contre toutes les formes de pouvoir, de violence et d'exploitation en espérant voir un jour un monde de paix et de justice, pour tous.

LES MOTS DU LIBRAIRE - mois de juin

LA MAISON DU BOSPHORE

Pinar Selek

(Liana Levi)

Ce roman relate le parcours de quatre jeunes stambouliotes, égarés entre leurs rêves et une réalité plus dure et incertaine. Dans le plus vieux quartier d’Istambul, ces jeunes épris de liberté cherchent leur place dans une société figée depuis le coup d’État de septembre 1980. La condition des femmes et des minorités, les conventions sociales, l’oppression politique: tout leur pèse. Quatre parcours, mais une même devise : Il nous reste un demi-espoir…

Hommage à une ville et à ses communautés, réflexion sur l’appartenance, leçon d’humanité, ce premier roman de Pinar Selek est celui de toute une génération qui cherche sa voie entre la Turquie d’hier et celle de demain.

__________________________________________________________________________

Mardi 1er juillet à 20h30 à la librairie

Dans le cadre des lectures nocturnes

Jean-Pascal Dobremez lit

"Neige " de Maxence Fermine ( Ed. Seuil)

Entrée :6 euros

____________________________________________________________________________

Samedi 5 juillet à 10h30 à la librairie

Rencontre avec Alexandre Bergamini

"Nue india journal d'un vagabond" (éd. Arléa)

La lecture sera faite par Valérie Schlée

___________________________________________________________________________

COUPS DE COEUR DU LIBRAIRE

LES MOTS DU LIBRAIRE - mois de juin

L’HOMME-DÉ

Luke Rhinehart

(L’Olivier)

Luke Rhinehart, est un psychanalyste new-yorkais à qui tout sourit. Marié, deux enfants, il a une grande notoriété dans le monde médical et semble mener une vie en tout point parfaite sauf qu’il s’ennuie à mourir et décide de confier sa vie aux dés. Avec l'as par exemple, il renoncera à son attirance pour la voisine du dessous. Avec le 2, il se fera analyser par le mari de celle-ci, éminent collègue. Et ainsi de suite jusqu'au 6 : le viol. Luke s'est fixé une contrainte : ne jamais désobéir aux ordres des dés. Sorti dans les années 70, lu par la crème des anti-conformistes, devenu culte pour une génération, on comprend qu’il ait fait polémique.

_______________________________________________________________________

LES MOTS DU LIBRAIRE - mois de juin

L’INVITÉ DU SOIR

Fiona Mc Farlane

(L’Olivier)

Ruth Fields, 75 ans, vit seule avec ses chats dans une maison isolée de la côte australienne. Sa santé décline, mais elle tient à son indépendance. La vie s’écoule lentement, mais certaines nuits, Ruth entend un tigre rugir dans son salon. Peur réelle ou fantasme ? Est-elle en train de perdre la tête ? Est-ce une manigance de Frida, son aide-ménagère? À mesure que surgissent de troublants détails, chacune des deux femmes va s’accuser d’être une menace pour l’autre. A qui se fier ? Tout cela finira mal, c'est certain. Huis clos inquiétant.

______________________________________________________________________

LES MOTS DU LIBRAIRE - mois de juin

CATHARSIS

Erik Axl Sund

(Actes Sud)

Dans ce dernier volet de la trilogie, Victoria Bergman tente de soigner sa personnalité fragmentée par le biais de l'autothérapie. Sa santé mentale s'améliore. De son côté, la psychothérapeute Sofia Zetterlund prodigue à la commissaire Jeanette Kihlberg des conseils de plus en plus précieux dans son enquête sur les troublantes séries de meurtres à Stockholm. Les secrets abominables de la secte Sihtunum Diaspora vont la mettre sur la piste du passé. Jeanette va-t-elle enfin découvrir la vérité sur Victoria Bergman ?

Sombre et violent.

________________________________________________________________________

LES MOTS DU LIBRAIRE - mois de juin

TERREUR APACHE

W.R. Burnett

(Actes Sud)

En 1886, désert d’Arizona. La petite ville de Mesa Encantada abrite une garnison de l’armée américaine, occupée à surveiller la réserve apache avoisinante. Mais un jour Porfiano, le vieux chef indien garant de la cohésion de sa tribu, s’enfuit pour le Mexique, avec plusieurs des siens. Un jeune guerrier du nom de Toriano profite de la débandade pour disparaître aussi. Avec quelques fidèles, il se cache dans les montagnes et mène des raids sanglants sur les colons. Le colonel appelle l’éclaireur Walter Grein, à la ténacité légendaire, pour prendre la tête d’une petite troupe d’anciens soldats et de pisteurs indiens. Il devra capturer Toriano avant qu'il ne mette le pays à feu et à sang. Mais les Apaches sont des guerriers hors pair aux ressources insoupçonnées. Commence alors une poursuite haletante.

Intérêt historique, évasion et dépaysement garantis !

__________________________________________________________________________

LES MOTS DU LIBRAIRE - mois de juin

PAIN, EDUCATION ET LIBERTE

Petros Markaris

(Seuil)

Troisième volet de la trilogie consacrée à la crise économique grecque. Athènes 2014. La misère s’étend malgré le retour au drachme. La survie quotidienne est de plus en plus difficile et le pays marche vers la ruine. L’ensemble des salaires est suspendu pour trois mois voire plus. C’est alors qu’un tueur en série jette son dévolu sur des personnalités d’envergure issues de la génération de Polytechnique qui, après s’être rebellées contre la junte militaire, ont eu une carrière fulgurante. Le criminel reprend le célèbre slogan des insurgés de l’époque « Pain, éducation, liberté». Qui se cache derrière ces meurtres ?

Troisième acte du roman noir de la crise grecque, très éclairant et franchement réussi.

_______________________________________________________________________

LES MOTS DU LIBRAIRE - mois de juin

NUE INDIA, JOURNAL D’UN VAGABOND

Alexandre Bergamini

(ed. Arléa)

Un vagabond parcourt l'Inde, cherchant à retrouver le pays tel qu'il se l'était imaginé au fil de ses rêves et de ses lectures. Le voyage commence par l’odeur et par l’effroi devant la pauvreté, le dénuement et la solitude, il finit par la révélation de l’autre. L’Inde nue, qui est l’Inde de ses rêves et de la littérature, l’accompagnera à la source du désir, aux pieds des vagues et des rouleaux du Kérala.

__________________________________________________________________________

LES MOTS DU LIBRAIRE - mois de juin

BD

LIP, DES HEROS ORDINAIRES

Laurent Galandon / Damien Vidal

( Ed Dargaud )

Laurent Galandon, scénariste de BD et Christian Rouaud, réalisateur de documentaires se sont penchés sur le sort des salariés de LIP qui d'avril 73 à mars 74 se sont battus contre le démantèlement de leur entreprise. Cette histoire est montrée à travers une femme Solange, ouvrière qui exécute le travail qu’on lui demande sans même penser à remettre en cause le système. Car cette lutte ouvrière fut une lutte de femmes, dans cette décennie très marquée par les mouvements féministes, les femmes remettaient en cause leurs rôles dans la société gaulliste de l'époque.

Un album très réussi.

_________________________________________________________________________

Excellentes lectures!

Mehdi

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article