Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LIBRAIRIE MOTS ET CIE

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

13 Février 2016 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2016

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.
Dans le cours des saisons qui rythment la vie éditoriale, l'hiver est un moment précieux.
Avec 476 romans, français ou traduits, cette rentrée d’hiver, dite « petite rentrée littéraire » offre son lot de nouveautés.
L'audace est au rendez-vous, avec un plus grand nombre de premiers romans (73).
Entre contemporains capitaux et nouvelles plumes confirmées, chacun trouvera son bonheur de lecture.
Pour vous aider voici quelques premières pistes.
Mehdi, le libraire.

_________________________________________________________________________________

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

L’AUTRE JOSEPH

Kethevane Davrichewy

(Sabine Wespieser)

Joseph Djougachvili, dit Staline, est né en Géorgie, à Gori, en 1878. Un peu plus tard, à quelques rues de là, naissait l’autre Joseph, arrière grand-père de l’auteur, Joseph Davrichewy, fils du préfet de Gori. Même s'il partage avec le petit Djougachvili des rêves d’héroïsme, son camarade, exalté et arrogant, l'agace et on ne cesse de souligner leur ressemblance physique, des rumeurs circulent même sur une liaison entre le préfet de Gori et mme Dougachvili. Jusqu'à la révolution, leurs destins s'écrivent en parallèle. Rythmant leurs tumultueuses aventures, des chapitres plus personnels interrogent le destin familial : qu’en aurait-il été des Davrichewy si, depuis sa tendre enfance, Joseph n’avait pas été obligé de prendre en compte son encombrant camarade et supposé demi-frère ?

Une enquête familiale passionnante sous la plume subtile de l’auteur.

Ecoutez l'auteur présenter son ouvrage: https://youtu.be/hqC6qzd-Jns

_________________________________________________________________________________

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

HISTOIRE DE LA VIOLENCE

Edouard Louis

(Seuil)

Edouard a rencontré Reda en rentrant chez lui après un réveillon de Noël chez des amis. Reda cherchait l'aventure, voulait boire un verre. Vaguement séduit, Edouard l’invite à monter chez lui. Reda lui raconte son histoire, son arrivée en France, le racisme, les humiliations puis tout se détraque et Reda dérape, frappe, étrangle, viole son amant et s'enfuit en quémandant son pardon. Le livre s’enroule autour de ces faits dans un désir de comprendre l’engrenage de cette nuit-là. En revenant sur son enfance, mais aussi sur la vie de Reda, l’auteur en quête de vérité, esquisse une histoire de la violence.

Un récit littéraire et très construit, puissant et dérangeant.

Ecoutez l'auteur à la Grande Librairie :https://youtu.be/ItuiRfW1490

________________________________________________________________________________

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

ENVOYÉE SPÉCIALE

Jean Echenoz

(ed minuit)

N’imaginez pas Constance devant une caméra pour transmettre des nouvelles télédiffusées depuis un pays en guerre. Cette envoyée spéciale-là est… plus spéciale encore. Constance, jeune femme sans histoire, est un beau jour enlevée à deux pas de chez elle à Paris. La voici recluse au fin fond de la campagne creusoise, vivant sa détention comme une sorte de cure de repos. En réalité elle est minutieusement préparée à sa mission qui l’amènera dans les allées du pouvoir à Pyongyang. Multiplication des personnages, rebondissements, « Tout est en place et chacun joue sa partie. Ils n'ont aucune idée de ce qu'ils font, mais ils font tout comme je l'avais prévu. » Révèle un agent de la DGSE (ou l’auteur ??).

Plus sophistiqué et plus maîtrisé que jamais, un grand plaisir !

_________________________________________________________________________________

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

MOURIR ET PUIS SAUTER SUR SON CHEVAL

David Bosc

(Verdier)

Londres, septembre 1945. Personne ne sait encore pourquoi Sonia A., jeune peintre espagnole de 23 ans, réfugiée avec son père de la dictature franquiste dans le Londres d’après le Blitz, est retrouvée nue, au pied d’un immeuble londonien après avoir fait une chute mortelle de l’appartement familial. Histoire tragique d’une jeune femme aux émotions d’enfant et à l’instinct d’animal insoumis. Son appétit et sa curiosité du monde face aux barrières sociales auxquelles elle se heurte, engendreront une frustration insoutenable qui la fera dériver vers la folie et le suicide.

Un roman court mais intense.

_________________________________________________________________________________

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

LE DERNIER AMOUR D’ATTILA KISS

Julia Kerninon

(Le Rouergue)

A Budapest, Attila Kiss, cinquantenaire hongrois en bout de course, travaillant de nuit comme trieur de poussins rencontre, à la terrasse d’un café, Théodora Babbenberg, 25 ans, jeune viennoise riche et cultivée et c’est le coup de foudre entre cette fille d'un ténor lyrique et l’ouvrier. Tout les sépare, la classe sociale, l'âge, et même l’Histoire de l’Empire austro-hongrois et l’ancien mur entre l’Est et l’Ouest. En racontant la naissance du couple, l’auteur illustre magistralement le parallèle avec l’art de la guerre, ses victoires, ses défaites, ses frontières.

Une version de l’amour guerrier magistralement traitée dans ce roman virtuose.

Ecoutez Julia Kerninon présenter son livre: https://youtu.be/x2lQx8Cf610

________________________________________________________________________________

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

LES VIEUX NE PLEURENT JAMAIS

Céline Curiol

(Actes Sud)

Judith et Janet ont 70 ans. Judith, française, ancienne actrice, veuve, vit cloîtrée dans son appartement new yorkais où un soir dans un livre, elle retrouve la photo d’un visage longtemps aimé qui la fait douter des choix du passé. Janet, sa voisine américaine, drôle, opiniâtre, est la seule qui trouve grâce à ses yeux, elle parvient même à entraîner Judith dans un voyage organisé. De retour à Brooklyn, Judith trouve que sa passivité devient insupportable. Elle décide de repartir en voyage, dans son pays natal, cette France quittée dans les années soixante, là où demeure l’homme de la photo.

Un roman d’une grande acuité sur le vieillissement et sur l’incroyable énergie de la plupart des femmes face à l’étrange phénomène qui change les corps mais pas les âmes.

Ecoutez Céline Curiol présenter son ouvrage: https://youtu.be/AzrxwD95wZA

_________________________________________________________________________________

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

LE CAS ANNUNZIATO

Yan Gauchard

(Minuit)

À la faveur d’une blague entre copains, Fabrizio Annunziato, traducteur trentenaire, se retrouve accidentellement enfermé dans le musée national San Marco, à Florence. Tout d’abord enjoué à l’idée de vivre l’expérience inédite de la réclusion, Fabrizio s’aperçoit cependant que ce petit jeu innocent pourrait tourner en drôle de mésaventure. Il ne lui reste bientôt plus qu’à placer tous ses espoirs de libération dans la jeune femme qui vit en face du couvent et qu’il tente de séduire par d’une minuscule lucarne. Il fait alors une découverte stupéfiante et les ennuis qui feront basculer son destin commencent.

Premier roman enjoué et décalé.

__________________________________________________________________________________

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

NOTRE CHÂTEAU

Emmanuel Régniez

(ed. le Tripode)

Commencez ce livre par la fin (si, si!!), l’auteur y a inséré des photos qui vous plongeront dans monde de mystères, de spectres et de secrets de l’histoire. A la mort de leurs parents, Octave et Véra, frère et soeur s’enferment dans leur maison familiale, baptisée « Notre château ». Seule la visite hebdomadaire du frère à la librairie du centre ville rompt leur isolement. Au cours de l’une ces sorties, Octave aperçoit sa soeur dans un bus. C’est inexplicable, sa sœur ne quitte jamais le château, d’ailleurs Véra niera cette escapade. Le cocon protecteur dans lequel ils se sont enfermés depuis vingt ans commence-t-il à se fissurer ?

Un premier roman qui inquiète, trouble et intrigue, fascine et ... dérange !

Emmanuel Régniez sera à la librairie le samedi 20 février.

_________________________________________________________________________________

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

CORROSION

Jon Bassoff

(Gallmeister)

Un vétéran d’Irak au visage mutilé tombe en panne au milieu de nulle part et se dirige droit vers le premier bar, un jeune homme un peu perturbé par une enfance difficile, un prêcheur masqué qui porte un terrible secret. Ces trois histoires vont se rejoindre pour arriver dans une vieille cabane de mineur au fin fond de la montagne. Trahison, violence, horreur, le lecteur est entraîné par les griffes démoniaques de l’histoire pour atteindre au plus profond des âmes damnées.

Noirceur et folie garantis, hallucinant !

Amateurs de sensations fortes, préparez-vous à recevoir une claque !

L'auteur américain Jon Bassoff sera à la librairie le mardi 5 avril à 18:30

________________________________________________________________________________.

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

IL RESTE LA POUSSIÈRE

Sandrine Collette

(Denoël)

Patagonie et ses steppes balayées des vents. Dans un mini-ranch glacial et décrépi, une famille bancale, mère sont particulièrement féroces, le cadet est benêt et passif, et Rafael, 4 ans, le benjamin et souffre-douleur, est traqué et malmené. La mère, mutique, cruelle et alcoolique, laisse faire. Dans cet univers il n'y pas de place pour les faibles, l’atmosphère est oppressante, la tension permanente. Et pourtant, un jour, quelque chose va changer. Rafael parviendra-t-il à desserrer l’étau de terreur et de violence qui l’enchaîne à cette famille?

Un western bien noir, des sueurs froides et un suspense présent jusqu’aux dernières pages !

Sandrine Collette vous présente son roman: https://youtu.be/xMdJdQwY9Ok

_________________________________________________________________________________

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

LA FEMME AU COLT 45

Marie Redonnet

( Le Tripode)

L’Azirie est tombé sous le joug d’une dictature. Lora Sander, actrice, s’exile après l’arrestation de son mari et la fermeture du théâtre qu’il dirigeait, jugé subversif. Elle rejoint la Santarie, état limitrophe, munie du colt 45 offert par son père, héritage affectif et blindage personnel. Elle y découvre le même désespoir lié à la violence arbitraire et permanente. En se débarrassant finalement de ce colt, elle opposera sa volonté de vie à la puissance de mort de l’arme à feu, pour se tourner vers une nouvelle vie.

Un voyage initiatique court mais puissant.

Marie Redonnet vous présente son ouvrage: https://youtu.be/PvkkoDwoMsU

________________________________________________________________________________

LA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER.

EN ATTENDANT BOJANGLES

Olivier Bourdeaut

(Finitude)

Faire de chaque minute une fête, faire valser les conventions, oublier les contraintes du quotidien et danser sur «Mr Bojangles» de Nina Simone, sous le regard émerveillé de leur fils, il n’y avait de place que pour le plaisir et celle qui menait le bal, c’était la mère, feu follet imprévisible et extravagant. Jusqu’au jour où le réel vint méchamment cogner contre le merveilleux.

Une fable faussement naïve, joliment tendre, extravagante et bouleversante.

Ecoutez Olivier Bourdeau vous présenter son livre: https://youtu.be/MUlsv1w_ATo

_________________________________________________________________________________

Je vous souhaite d’excellentes lectures !
Mehdi, le libraire

_________________________________________________________________________________

Pour commander ou vérifier la disponibilité d'un ouvrage, suivez le lien:

http://www.librairie-motsetcie.fr/

_________________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article