Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LIBRAIRIE MOTS ET CIE

NOUVEL AN CHINOIS

3 Février 2018 , Rédigé par Le libraire Publié dans #RENTRÉE LITTÉRAIRE 2018

Le 16 février, c’est le ...

L’année du chien commence

Le Chien est persuadé qu’il est important

d’être franc et direct

et il attend la même chose des autres.

Une année qui alliera honnêteté et pragmatisme,

dit l’horoscope chinois.

 

Votre libraire n’est pas Chien mais il est pragmatique …

voilà ma sélection de lectures à l’occasion du Nouvel An chinois !

 

LE RESTAURANT DE L’AMOUR RETROUVÉ  Ito Ogawa (Picquier)

 

 

Rinco, vingt-cinq ans, perd la voix à la suite d’un chagrin d’amour, et revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque vivant avec un cochon apprivoisé. Elle découvre ses dons insoupçonnés dans l’art de rendre les gens heureux en cuisinant pour eux des plats médités et préparés comme une prière.

Un livre lumineux sur le partage et le don, à savourer comme la cuisine de la jeune Rinco, dont l’épice secrète est l’amour.

 

 

 

 

LE RUBAN Ito Ogawa ( Picquier)

 

 

Une grand-mère fantasque et passionnée d’oiseaux trouve un œuf tombé du nid, le met à couver dans son chignon et donne à l’oiseau qui éclot le nom de Ruban. Car cet oiseau, explique-t-elle solennellement à sa petite-fille, est le ruban qui nous relie pour l’éternité. Un jour, l’oiseau s’envole et pour les personnes qui croisent son chemin, il devient un signe d’espoir, de liberté et de consolation.

Un messager céleste pour des histoires de profonds chagrins, de belles rencontres, et de bonheurs saisis au vol.


 

PETITS CONTES DE PRINTEMPS Soseki ( Picquier)

 

 

Sôseki écrivit pour un journal le feuilleton de ses Petits contes de printemps au printemps 1909. Ces fragments de journal intime ont chacun une tonalité très différente, tantôt intime et familière, tantôt d'une drôlerie délicate, étrange, ou encore empreinte de nostalgie.

Ils donnent à voir le temps qui passe, la douceur d'un soir de neige ou la beauté des flammes. Une façon de lire l'impermanence des choses

 


 

 

 

SI LA CHINE ÉTAIT UN VILLAGE Hong Liang  (Picquier)

 

Ce livre nous ouvre les portes d’un village comme des centaines de milliers d’autres en Chine. Il nous donne les clés d’une réalité habituellement dissimulée. C’est une enquête passionnante, et un retour aux sources pour l’auteur, qui a pris pour objet d’étude le village reculé de la Plaine centrale qui l’a vue naître.Pendant cinq mois elle a écouté avec attention, l’un après l’autre, ses compagnons d’autrefois, ses parents, et aussi les notables et représentants de l’Etat dans le village. De ces entretiens émerge une image dense et complexe de la culture et du mode de vie rural en Chine,  un exemple saisissant des défis que pose la modernité à la Chine tout entière.

 


 

MA TRES CHERE GRANDE SŒUR Ji-young Gong (Picquier)

 

 

Au cœur de l’enfance de l’auteure brille le sourire de Bongsun. Maltraitée et affamée, Bongsun s’est réfugiée chez eux il y a des années. Pour autant, elle n’est pas une enfant de la famille, elle reste une subalterne. Mais pour Jjang-a, c’est sa très chère grande sœur, qui dort dans sa chambre, la porte sur son dos partout où elle va. Surtout, elle est une porte ouverte sur un monde différent. On est bien souvent bouleversé par la lucidité de ce regard d’enfant sur le monde des adultes et les injustices qui le déchirent.

Sincérité et émotion sont les deux forces traversant ce récit qui ne cache rien, n’enjolive rien.

 

 

 LITTERATURE JEUNESSE

 

CONTES DES PEUPLES DE CHINE Guillaume Olive/He Zhihong (Des éléphants)

A partir de 7 ans

 

Un recueil de sept fabuleux contes chinois issus de différentes ethnies et illustrés de splendides peintures sur soie et papier de riz. Un garçon grenouille qui veut épouser une princesse, des dragons qui se disputent à en déchirer le ciel, un chien merveilleux né dans une oreille, une ogresse vorace et pleine de poux… Les personnages de ces contes n’ont d’égal en richesse que les coutumes des peuples dont ils sont issus. En préambule de chaque conte est donnée une présentation de l’ethnie dont il provient, illustrée d’un portrait en peinture sur soie. Les contes proprement dits sont quant à eux illustrés de peintures sur papier de riz.

 

LE CALLIGRAPHE  Chun-Liang YEH/ Nicolas JOLIVOT ( Hongfei)

Dès 6 ans

 

Au bord d'un sentier de promenade, Laolao la Vieille est soucieuse. La saison est trop fraiche et personne n'achète ses éventails. Où trouvera-t-elle l'argent pour nourrir son petit-fils ? Passant par-là, le célèbre calligraphe Wang est attendri. Mais il a son idée pour aider Laolao : il embellira les éventails de sa belle écriture… mais il faut d’abord convaincre Laolao.

Un message artistique et humaniste est transmis au jeune lecteur dans cet album très réussi à la fois poétique et documentaire !

 

 

 

LA LANGUE DES OISEAUX et autres contes du palais.

Chun-Liang Yeh - Clémence Pollet  (Hongfei)

Dès 8 ans

 

Chang, un disciple de Confucius, comprenait la langue des oiseaux. Dans la cour de la maison de son maître, il en oubliait la présence de ses camarades et devenait l’objet de leurs railleries... Ainsi commence celui des 4 contes réunis ici qui donne son titre au livre. Ailleurs, une fourmi reconnaissante, un cerf loyal ou un loup malin feront grandir en sagesse les hommes qui les rencontrent et savent les écouter.

 

 
Retrouvez un grand choix d'ouvrages consacrés au Nouvel An Chinois à la librairie

ET

Le samedi 17 février à 17:30

venez écouter Paulette et d'autres conteuses

qui nous feront partager quelques contes chinois.

( Tout public adultes et enfants)

_______________________

Commandez chez votre libraire : mail : lib.motsetcie@gmail.com / Tel : 04.68.47.21.44

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article